Loading...

Ces Artistes Inspirés Par La COVID-19

Ces artistes inspirés par la COVID-19

 

Tatsuya Tanaka ©

Voilà plus d’un an que le virus de la COVID 19 est entré dans nos vies paralysant notre quotidien à l’échelle mondiale. Si le monde culturel semble être à l’arrêt, les artistes nous prouvent une fois de plus que ce n’est pas tant que cela le cas. Inspirés par la pandémie, ils rivalisent d’imagination et voir le virus à travers leurs yeux, rend les choses beaucoup moins austères. Échantillon de ce que l’art à fait de ce vilain COVID.

Le japonais Tatsuya Tanaka, photographe et créateur du « Miniature Calendar »a intégré des objets devenus les symboles de notre quotidien. En première ligne, le masque mais aussi le papier toilette transformés respectivement en piscine et piste skiable. Un comble quand on réfléchit aux loisirs dont nous sommes encore aujourd’hui actuellement privés à cause de la crise sanitaire.

Tatsuya Tanaka ©

Pendant le confinement on a vu des canards se balader en famille sur la place de la concorde ou les oiseaux redoubler de ferveur pour s’égosiller au coucher du soleil. C’est un peu comme si la nature reprenait ses droits. C’est dans cette mouvance que l’artiste Chris Morin-Eitner a décidé d’aller plus loin, en imaginant la capitale française transformée en jungle !

De la Tour Eiffel au centre Georges Pompidou en passant par le moulin rouge, l’artiste n’y a pas été de main morte !

Les “street-artists” ont eux aussi été inspirés par cette période trouble.

L’artiste Néerlandais FAKE a lui, décidé de rendre hommage au corps médical en peignant dans les rues d’Amsterdam, le portrait d’une infirmière. Elle porte un masque Superman. Une façon pour ce FAKE de mettre en lumière ceux qui dans l’ombre combattent le virus au péril de leur vie.

Artiste FAKE ©

Une approche différente mais un message en commun avec l’œuvre de BANSKY qui a réalisé une œuvre représentant un petit garçon jetant ses super-héros à la poubelle au profit d’une poupée infirmière vers laquelle, son attention est maintenant tournée.

BANSKY ©

L’artiste urbain français Christian Guémy alias C215 lui, a réalisé “L’amour au temps du coronavirus”, une ode à l’amour illustrée par un couple qui s’embrasse avec des masques de protection.

© Christian Guémy alias C215
© Airà Ocrespo

 

 

 

Enfin dans un style plus provoc’, l’artiste brésilien Airà Ocrespo dénonce la négligence du Président Bolsonaro face à la crise sanitaire. Ainsi il a décidé de représenter le chef d’État avec un nez de clown en guise de masque et au cas où le doute planerait encore il a rajouté sur son œuvre “Masque de Bolsonaro contre le coronavirus”.

 

 

 

De l’art oui mais aussi des initiatives …

Côté britannique, alors que le virus sévit de façon très agressive, l’artiste britannique Stuart Semple a ouvert son studio et dessin et embauché un modèle vivant.

© Stuart Semple

Elle a invité sa communauté, sur ses réseaux sociaux à la rejoindre pour un cours de dessin en ligne, en direct. Interactif et gratuit, cette initiative à près de 3000 artistes en herbe du monde entier, de s’initier au dessin. Simultanément, les artistes ont pu partager leur travail entre eux et avec le monde via Instagram, en utilisant le hashtag #SempleLifeClassLive. Une initiative qui risque d’être copiée et recopiée !

© Stuart Semple

Article rédigé par Sarah Jamy.

 

 

My Little Saint-Tropez

French & Riviera Life Style

error: Content is protected !!
%d bloggers like this: